08 décembre 2011

Aimants

      Je connais un moulinQui respire sans ailesRêvant chaque matinDe s'envoler vers Elle Je sais une SirèneNoyée dans l'OcéanNageant à perdre haleineDans le souffle des vents J'imagine la nuitQue les ondes du tempsRéunissent sans bruitLe coeur de ces aimants L'amour a ses mystèresQue nourrit le silenceEt muette est la prièreQui apaise l'absence
Posté par Fanzzesca à 11:41 - - Commentaires [45] - Permalien [#]

10 décembre 2010

Lorsque ...

Lorsque tu seras plage, alors je serai vagueNous écrirons enfin, une ode à quatre mainsDont les mots seront muets de tant d'enchantementLe soleil pâlira devant cette hardiesseEt la lune confuse, laissera aux étoilesLe soin de préserver nos tendres légèretésJe te murmurerai des mots d'amour si douxQu'ils toucheront ton coeur bien au-delà de ToiEt qu'ils t'emporteront dans un voyage rareFait de spirales douces et de baisers volagesVoluptueusement, j'ondulerai ma houleAu rythme des soupirs d'un mélodieux refrainTon coeur alors porté par... [Lire la suite]
Posté par Fanzzesca à 11:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
24 octobre 2010

A quoi ça sert une Femme ?

Ma réponse à un Homme ... Une Femme t'a portéPeut-être sans t'aimerOu sans te désirerT'as-t-elle abandonné ?Des Femmes trop fragilesApeurées, délaisséesEt toujours en souffranceFont le choix difficileDe laisser leur enfantMais qui peut les jugerOu pire, les condamnerQuand tant d'hommes chaque jourEn toute discrétionS'en vont sans un regardDe la Femme écartéeLui laissant le fardeauD'assumer solitaireLe poids de leur faiblessePuis un jour tu es néEt des bras t'ont bercéCâliné, protégéSustenté et aiméUne Femme sans douteTu t'en... [Lire la suite]
Posté par Fanzzesca à 14:55 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
01 octobre 2010

Dans le lointain

Dans mon coeur une voix s'affoleFrémis au vent comme la roseDont les pétales sous le soleilLaissent épanouir leurs doux arômesElle est fragile dans le lointainComme les rayons d'un matinCaressant de son aile l'abriD'un oiseau bleu ensorceléDans ma pensée un chant frissonneQui me séduit et me cajoleBlotti dans l'infini des cieuxDans le sacré de l'impossibleLa lune se lève sous le nuageL'heure alors nous est favorableC'est dans la nuit que nos deux viesRejoignent alors leurs deux chemins
Posté par Fanzzesca à 00:23 - - Commentaires [11] - Permalien [#]