Rêveries nocturnes

08 décembre 2011

Aimants

 

 

Moulin TJb

 

sirène ordi


Je connais un moulin
Qui respire sans ailes
Rêvant chaque matin
De s'envoler vers Elle

Je sais une Sirène
Noyée dans l'Océan
Nageant à perdre haleine
Dans le souffle des vents

J'imagine la nuit
Que les ondes du temps
Réunissent sans bruit
Le coeur de ces aimants

L'amour a ses mystères
Que nourrit le silence
Et muette est la prière
Qui apaise l'absence


Posté par Fanzzesca à 11:41 - - Commentaires [44] - Permalien [#]

21 novembre 2011

Il s'appelle Gabier

 

Un soleil gris
Gouttes de pluie
Mon coeur qui bat
Sous ma parka

 

P1150759bc


Brume de nuit

Regard qui luit
Course effrénée
Mon chiot est né



P1150753bcd

 
Je le regarde
Et je m'attarde
Et je l'admire
Dans un soupir


IMAG0033 Gabier 18-11-2011 bc

 

Vite il grandit
Et s'enhardit
Quelle belle allure
Dans sa fourrure

 

P1150925b Gabier et Mélusine

 
Dans moins d'un mois
Ce maladroit
Sera chez moi

Coeur en émoi ...




Posté par Fanzzesca à 19:58 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
30 octobre 2011

Mes estuaires secrets

 

 

Petit bonheur

 

 

Ce jour t'apportera
Les sillons et les rides
Tout au bord de mes yeux
Le soleil et la pluie
Que tant de vagues fortes
Ont creusé dans mon cœur
Au plus profond de moi

L’Océan de mes pleurs
A gravé sur l’estran
Egratignant mon âme
Mes soupirs trop profonds
Mes berges embrumées
Mes ombres éternelles
Et mes rivages flous


Aujourd’hui je retrouve
Mon appétit de vivre
Les bourrasques insensées
De mes rires éclatants
Mes trésors amassés
Et mes jours envolés
Au creux de mes éclipses

Mais aussi mes sourires
Sous l’éclat des étoiles
Et mes douces tendresses
Aux couleurs arc-en-ciel
Le chant de mon violon
Bordé de brises tièdes
Le soir au crépuscule


Je veux à nouveau croire
En des aurores meilleures
Et graver d'autres rides
Ornées de souvenirs
De joies et de bonheurs
Au goût de caramel
Et de sourire encore

Je pose mon regard
Dans un coin de ciel bleu
Traversé d’un rayon
De soleil en plein coeur


Posté par Fanzzesca à 17:37 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
24 octobre 2011

Retour


Un grand Merci à Naik et à Meline
pour leurs nombreux encouragements
à reprendre mon blog

 

P1070174b


L'Océan élégant

A revêtu ses flots
De teintes impatientes
Qui laissent présager
L'écume des courroux
Et de ses colères sombres

Les bateaux de mon port
Ont replié leurs ailes
Jusqu'aux prochains soleils
Seul un petit dernier
Sans doute un peu rebelle
Ose encore le défier

Mais loin d'envelopper
Mon coeur de son manteau
Les brumes de l'automne
Ont déposé les armes
Et les milles facéties
Des feuilles endormies
Ont enchanté mon âme

J'attends depuis longtemps
De retrouver mes mots
D'en exhaler l'arôme
Et de pouvoir enfin
Aller vous visiter
Pour aller déposer
Chez vous mon amitié

Me voici de retour
Le réveil à sonné
C'est l'heure de la rentrée

 

Posté par Fanzzesca à 10:10 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
02 août 2011

A Tous


"Je connais une petite sirène
elle à dû retourner dans l'océan
ou bien elle est allongée dans le sable
plongée dans un doux rêve
elle nous prépare un beau tableau
je t'embrasse naik"  



Sirène pour Petit LutinSirène pour Petit LutinSirène pour Petit Lutin

 



A vous mes amis qui peut-être vous demandez les raisons de mes silences, à vous qui venez me saluer et poser votre amitié, à vous mes amis des blogs, à vous qui comme naik trouvez  parfois le temps un peu trop long, à vous je vais vous expliquer ...

La Petite Sirène a vécu des événements très difficiles qui l'ont laissée sur le flanc et l'ont brisée.
Par la même occasion ses trois meilleures amies l'ont laissée tomber. Quand tout va mal on reconnait les vraies valeurs humaines.
Certains se sont faits plus présents et d'autres sont entrés dans sa vie ...
Depuis un an et demi elle ne travaille plus et met tous ses efforts à se reconstruire et aujourd'hui, grâce à de vrais amis, elle va mieux.
Elle se construit une autre vie car elle ne pourra jamais reprendre son travail mais ces événements lui ont permis de trouver son vrai chemin de vie.

Elle retrouve la joie de vivre, la joie d'aimer et la possibilité de faire confiance.

Cet été est très riche d'échanges et de partages multiples qui lui permettront de revenir en pleine forme, elle l'espère, en septembre pour de nouvelles aventures bloguistiques.

La Petite Sirène vous aime tous très fort et ce n'est pas un vain mot.
Mes amis, je vous embrasse tous !



Mon coeur pour toi


Posté par Fanzzesca à 11:32 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

03 juillet 2011

Songes




Songe

 



Je songe alors à tes bras tendres
A tes lèvres aux mots murmurés
A ta voix grave et bienveillante
A tous les mots qui sont gravés
Dans mes sommeils bien si bordés
Sous mes paupières refermées

Et chaque jour dans mon combat
Je guette au lointain ton navire
 Dans cette vague un peu trop douce
Qui berce mon coeur esseulé
Mais chaque nuit je te retrouve
Et dans mes rêves tu me souris



Posté par Fanzzesca à 15:15 - Commentaires [15] - Permalien [#]
12 juin 2011

Comme un voyage


 

P1140285b

Comme il est beau mon Océan
Lorsqu'il se fond dans l'horizon
Et qu'à deux ils ne font plus qu'un

 

 P1140143b

Comme il est loin cet infini
Qu'ensemble ils me laissent deviner
Comme un voyage sans retour

 

 P1130909b

Comme il est beau dans son gris bleu
Qui me fait signe et qui m'appelle
Et qui m'aspire l'âme et le coeur


 

Posté par Fanzzesca à 10:14 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
29 mai 2011

Fille de l'Océan

 

 

sirène lisant



Je suis née d'une vague claire
Au coeur d'un Océan fougueux,
D'un vent souvent vif et ardent
Sur des rochers sauvages et fiers,
D'une pluie fraîche et cristalline
Lumineuse comme un astre blond

Je suis née dans l'immensité
D'un infini imprévisible
Dont les ivresses insensées
Et la Liberté absolue
Animent d'une joie intense
Le doux fracas de ses folies

Je suis née d'un éclair doré
De la foudre d'un cri d'amour
D'une flamme embrasant les cieux
Dans un firmament qui s'éclipse
Juste le temps de donner vie
A l'insouciance d'un soleil

Je suis née d'une rose tendre
Dont le parfum fond ses effluves
Aux embruns salés des tempêtes
Je suis née d'un battement d'ailes
Evadé de légendes anciennes
Dans le coeur d'un marin perdu

Je suis née d'une aube incertaine
Je suis une Petite Sirène

 

Posté par Fanzzesca à 15:23 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
27 avril 2011

Je garde cet espoir ...




P1060523



... de revenir bientôt




La sirène se rapproche.

Elle caresse les vagues
Pour mieux les adoucir
Elle répare son coeur
Et cultive les mots
Qui viendront habiller
Les couleurs de sa vie
Elle avait oublié
Combien il était doux
De vous lire sous ses mots
Et comme il était bon
D'aller vous visiter

Mais quand elle reviendra
A nouveau elle sera
Et seulement pour vous
En toute liberté
Fanzesca la Sirène
Fanzesca la Bohémienne



Posté par Fanzzesca à 17:55 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
17 janvier 2011

Pause





Ile_lointaine_5



Posté par Fanzzesca à 12:10 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
07 janvier 2011

Univers


cieltoil




Par une longue nuit sans lune
J'ai traversé tout l'Univers
Jusqu'à la terre de mes ancêtres
J'ai parcouru mille vallées
Et souri à tant de regards
Tous inconnus mais si semblables
A mes rivages perpétuels
J'ai voyagé dans les entrailles
De la terre qui me nourrit
Et loin, si loin, au coeur du coeur
Un doux soleil m'a accueillie
Si beau, si tendre et si moelleux
Qu'il est entré au creux de moi
J'ai voyagé dans sa lumière
Dans ses rayons inaccessibles
Et là, au bout de mon voyage
Alors, je me suis rencontrée


Posté par Fanzzesca à 11:55 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
01 janvier 2011

Des voeux en forme de guirlandes



2011


En ce jour je vous offre ...

Des voeux en forme de guirlandes
Qui s'enrouleraient autour du coeur
Des voeux de toutes les couleurs
Pour appeler des jours meilleurs
Des voeux sucrés, des voeux dorés
Croquants comme une friandise
Que l'on glisserait sous la dent
Et qu'on laisserait fondre longtemps
Pour mieux en apprécier le goût
La douceur et le velouté,
Des voeux aux senteurs de printemps
Dont le soleil à peine éclos
Dirait à l'année qui s'éveille
"Regarde le jour qui se lève"
Des voeux emportés par le vent
Jusqu'aux nuages de nos rêves
Gonflés de notes douces et rondes
Et des étoiles pour les border,
Des voeux comme une flamme jaune
Dansant au coeur de nos sourires
Qui donnent encore envie de croire
A la magie des lendemains,
Des arcs-en-ciel bien colorés
Porteurs d'espoir en l'avenir
Des voeux qui disent le meilleur
Pour nous faire penser au bonheur



Posté par Fanzzesca à 02:10 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
23 décembre 2010

Joyeux Noël



noel2010




JOYEUX  NOEL  à  Tous !

N'oublions pas ceux qui sont dans la peine ...
Ceux qui sont seuls ...
Ceux qui souffrent ...

Que ce Noël soit doux et chaud à vos coeurs ........

Pardonnez-moi cette longue absence ici et chez vous.
A très vite ...

Posté par Fanzzesca à 17:07 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 décembre 2010

Lorsque ...




P1090221b



P1120830b




Lorsque tu seras plage, alors je serai vague
Nous écrirons enfin, une ode à quatre mains
Dont les mots seront muets de tant d'enchantement
Le soleil pâlira devant cette hardiesse
Et la lune confuse, laissera aux étoiles
Le soin de préserver nos tendres légèretés
Je te murmurerai des mots d'amour si doux
Qu'ils toucheront ton coeur bien au-delà de Toi
Et qu'ils t'emporteront dans un voyage rare
Fait de spirales douces et de baisers volages
Voluptueusement, j'ondulerai ma houle
Au rythme des soupirs d'un mélodieux refrain
Ton coeur alors porté par l'onde du désir
Gémira dans le vent d'un plaisir si sensuel
Que le ciel se fondra dans mes eaux consumées
Le temps ne sera plus qu'un souvenir timide


Posté par Fanzzesca à 11:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
05 décembre 2010

J'ai vu dans l'Océan


P1000269b

P1000283b


DSC09546b  DSC09541b

DSC06929bc




J'ai vu dans l'Océan, des vagues scélérates
Porter loin leur fracas sur les rochers glacés
Et le vent de l'oubli galvauder les prières
Des pêcheurs disparus aux portes des Enfers

Cent fois contre les flots, j'ai vu de beaux navires
Lutter des heures durant et sombrer au matin
J'ai vu pleurer des femmes et gémir des enfants
Tout en guettant au loin le retour des marins

L'Océan si puissant se fait parfois violent
Et les hommes égarés ne peuvent oublier
Que s'ils n'ont pas sombré, ils ne doivent la vie
Qu'à des Hommes valeureux appelés Sauveteurs

J'entends dans l'Océan porter tous les murmures
Mais les mémoires d'antan ne se souviendront pas
Qu'il y a peu de temps je guidais dans la nuit
Et que je suis un phare qui n'éclairera plus


Posté par Fanzzesca à 19:55 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
28 novembre 2010

Il neige ...



froid




Tout est blanc
Un voile de douceur est venu dans le soir
Etirant sa blancheur sur toute la campagne
Les flocons endormis se sont laissés aller
Et dans la nuit glacée ont déployé leurs ailes


Un homme à froid
Blotti dans le renfoncement d'une ruelle
Englouti et perdu dans son îlot désert
Enseveli sous le mépris des promeneurs
Un homme affaibli tremble de peur et de froid


Quelqu'un est mort
L'ais-je vu tout à l'heure, yeux baissés et pressée
De rentrer bien au chaud à l'abri des soucis
Ais-je vu son regard implorant et brisé
Ais-je pensé un instant qu'il pourrait être Moi



Posté par Fanzzesca à 12:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
25 novembre 2010

Souvenirs, souvenirs !





Merci ma Françoise de m'avoir passé le premier tag-relais de mon nouveau blog. Il me permettra de parler un peu de moi à ceux qui ne me connaissent que depuis la naissance de mes "Rêveries nocturnes" et aussi de me rapprocher un peu plus de ceux qui me connaissent depuis plus longtemps.

1 - Quand vous étiez petit(e), que répondiez-vous à la question : "Et toi, que veux-tu faire quand tu seras plus grand(e) ?"
Lorsque j'étais petite enfant, j'ai d'abord voulu être "fermière" car j'adorais les animaux et notamment les vaches dont beaucoup l'odeur. Nous avions des amis qui possédaient une ferme et j'allais y passer de nombreuses vacances.
Puis j'ai grandi et ma grande  passion s'affirma pour le cheval. J'ai tout fait pour y trouver ma place dans un travail mais à cette époque ce milieu était complètement hermétique aux filles ...

2 - Quelles ont été vos BD et dessins animés préférés ?
J'ai toujours aimé lire Tintin, mon préféré étant "Tintin au Tibet" que j'aime encore relire à l'occasion. Ce  cher Capitaine Haddock me fait mourir de rire !
Je ne me souviens pas d'avoir vu beaucoup de dessins animés. Les deux qui me viennent à l'esprit sont "Le manège enchanté" et "Bonne nuit les Petits".
On ne me le demande pas mais je dois avouer que j'adorais "La piste aux étoiles". Nous ne possédions pas la télé à cette époque mais nos voisins, charmants et attentifs, ne manquaient pas de nous appeler pour ce fabuleux moment. Un grand merci à eux.

3 - Quels ont été vos jeux préférés ?
J'ai beaucoup joué au monopoly avec ma cousine Véronique, à tel point que j'en ai attrapé une overdose à vie mais à l'époque, nous nous régalions et passions parfois des journées entières à y jouer.
Je n'aimais pas trop jouer à la poupée mais j'aimais bien la dinette, ou jouer à la marchande. J'aimais beaucoup la corde à sauter et le jeu de l'élastique.
J'étais un peu garçon manqué et j'adorais grimper aux arbres, jouer aux billes et être en compagnie de mon grand-frère (aujourd'hui parti vers un ailleurs), pourtant, ce que j'aimais par-dessus tout, c'était de lire et relire le peu de livres que je possédais.

4 -
Quel a été votre meilleur anniversaire et pourquoi ?
Je ne sais pas s'il fut le meilleur mais ce fut celui dont je me souviens le mieux. Il y avait bien sûr un gâteau et j'avais eu un petit cadeau. C'était mon dixième anniversaire. Vous n'imaginez pas comme je me suis sentie grande avec mes deux chiffres accolés. Je crois bien que ce jour là, je n'ais pas été loin de rattraper mon grand-frère qui avait pourtant deux ans de plus que moi. Je n'étais pas peu fière ...

5 - Qu'est-ce que vous auriez absolument voulu faire que vous n'avez pas encore fait ?
Ecrire un livre bien sûr ! Quoi dire de plus ? De tout temps j'ai voulu écrire un livre, de tout temps j'ai écris sur tout ce que je trouvais.
Un jour j'ai commencé à écrire un livre sur les chevaux puis je me suis rendue compte de l'incongruité de ce projet. J'étais pardonnable, je devais avoir onze ou douze ans ...

6 - Quel était votre premier sport préféré ?
Le basket-ball. Je l'ai pratiqué durant plusieurs années, après avoir goûté à la danse (sans grand succès) et à la gym, mais surtout avant de commencer à monter à cheval.

7 - Quelle était votre première idole de musique ?
Elle n'était pas à proprement parler mon idole mais elle fut mon premier 45 tours. Il s'agit de Sheila qui à l'époque chantait "En habits d'Harlequin".

8 - Quel est le plus beau cadeau de Noël (ou équivalent) que vous ayez reçu ?
Le plus beau cadeau que j'ai pu recevoir ? Je m'en souviendrais toute ma vie. Ce sont mes premières leçons d'équitation. Lorsque mon Papa m'a fait ce cadeau, j'avais environ douze ans et j'en ai pleuré de joie. Il était rentré un soir de son travail et s'était mis à chuchoter avec Maman puis il est venu à moi et m'a proposé ces leçons. Il savait qu'il ne pouvait me faire plus plaisir.


Voilà ma Françoise, j'ai répondu de bon coeur à ces petites questions. Elles m'ont permis de revivre de bons moments avec ceux des miens qui ne sont plus, une petite lumière dans ma journée.

Je passe ce relais de l'amitié aux personnes suivantes, mais il n'y a bien sûr aucune obligation d'y répondre car ce tag doit avant tout rester un plaisir.
Josiane, Servanne, Pastelle, Lena, Tilk, Etienne et Yanik

Posté par Fanzzesca à 18:10 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
12 novembre 2010

Il arrive parfois ...




P1100937bc



Il arrive parfois, et par un délicieux miracle, qu'une sirène fragile revête ses habits de bohémienne. C'est là l'un de ses plus grands secrets.
Alors elle s'en va sur les routes ... comme l'ont toujours fait ses ancêtres, les rejoignant ainsi dans le bonheur sublime de l'évasion du corps et de l'âme. La bohémienne en a besoin. Un besoin vital ...

La bohémienne voyage si souvent. Elle aime partir à l'aventure sur une longue et sinueuse route ondulant comme un ruban sa Liberté, au gré de ses envies, au gré des jours qui s'étirent ou de ceux qui s'endorment, au gré de ses rencontres et au gré de ses vagues ... au gré des mouvances de sa vie. C'est ainsi qu'elle renaît.

Cahin-caha, la roulotte verte et rouge balance longuement ses caprices au doux pas de Quiéto. Elle navigue doucement sur les chemins étroits, évite les ornières et s'abandonne à la paix d'un voyage sans contrainte.

Le soleil et la lune composent le cadran d'une horloge imaginaire. L'éclat de ces deux astres invente tour à tour les aiguilles qui trottinent en cadence leur éternel refrain. Leurs rimes chaque jour engendrent le bonheur des voyageurs chanceux.

Il y a tant à voir, il y a tant à vivre et à rencontrer lorsque le temps n'est plus.

Les regards que l'on croise pétillent à l'envie et les mains que l'on serre sont offrande amicale car il n'y a rien à prendre mais tant à donner.

Nous ne saurons jamais qui du pas de Quiéto ou de son pas léger, s'adapte l'un à l'autre car c'est à l'unisson qu'ils parcourent gaiement les sentiers de leurs vies.
Elle marche à son côté, il flâne son destin.
Il écoute sa voix, il écoute son chant qui jamais ne se perd.

La bohémienne ne se sent jamais seule en tête à tête avec la musique du silence ...

Posté par Fanzzesca à 14:23 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
05 novembre 2010

Je suis ...


P1040847b




Je suis à la croisée
Des chemins de ma vie
Sinueux et farouches
Tous de creux et de bosses
Je ne sais si je dois
Continuer droit devant
Et porter malgré moi
Le fardeau inutile
Que le fil de mes ans
A amassé pour moi
Je me demande pourquoi
Les sentiers parfumés
Qui bordent l'autoroute
Me font signe à tout va
Sans que je trouve en moi
L'énergie d'avancer
D'un côté ou de l'autre
Alors je reste là
Effrayée et inquiète
Les bras le long du coeur
Le corps comme endormi
Dans une brume opaque
Je suis face au destin
De mes jours à venir
Je suis à la frontière
D'une nouvelle vie
Sans pouvoir faire le pas
Qui mène jusqu'à  Moi


Posté par Fanzzesca à 12:05 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
29 octobre 2010

Une longue nuit



P1110280bc




J'ai perdu mon chemin
Dans les dédales sans fin
D'un automne implacable

Mon rire s'est envolé
Dans les méandres flous
D'un été douloureux

Blême, morne et meurtrie
Ma vie s'est réfugiée
Dans une longue nuit
Laissant mon âme exsangue
Et mon flanc gémissant

Abandonnant mon coeur
Sous le poids d'un ciel gris
Le soleil impuissant
S'est lâchement glissé
Dans quelques feuilles mortes

Posté par Fanzzesca à 14:19 - - Commentaires [17] - Permalien [#]